Une conclusion de champions

Une conclusion de champions

3 février 2019 Non Par Thomas Davin

Le dernier jour des championnats de France de badminton a montré au public des finales de haut-niveau. Confirmer ou reconquérir un titre, ajouter une nouvelle ligne à son palmarès, accéder pour la première fois au titre national. Les objectifs étaient différents mais tous les scénarios laissaient présager un jeu intense pour le public. Brice Leverdez, avec ses huit capes, faisait bien évidemment figure de référence.

La jeunesse Thom Gicquel et Delphine Delrue confirment

Les duels ont commencé par le double mixte. C’était le premier face à face officiel entre Thom Gicquel/Delphine Delrueet Ronan Labarre/Audrey Mittelheisser. Tom et Delphine, tenants du titre affrontaient Ronan et Audrey, champions de France 2017.

Le public, déjà présent pour cette première rencontre des finales, ont pu apprécier l’entame de match incisive de Ronan et Audrey. Menés de 7 points à 14-7, Thom et Delphine, poussés à la défense ont su trouver les solutions pour reprendre le contrôle et revenir à 2 points. Mais les anciens champions d’Europe ont à nouveau repris le contrôle pour empocher le premier set 21-14.

Le duel a changé de scénario dans le deuxième set. Thom et Gicquel ont été tout de suite au contact. Poussant Audrey en fond de court et passant en attaque, ils ont coupé court au suspense et conclu le set 21-10.

Le dernier set s’est révélé plus serré mais la jeune paire soudée Thom/Delphine a su rester lucide et prendre l’ascendant pour conquérir vers le titre à l’image du 19èmepoint conclu à l’issue d’un long échange agressif et disputé.

Solides dans la dernière ligne droite, Ronan et Audrey ont sauvés 4 volants de match mais ne peuvent venir à bout du dernier assaut intense de Thom et Delphine

La suprématie de Brice Leverdez

La série du simple hommes qui avait ravi le public avec les nombreux duels du tableau principal allait se conclure par une majestueuse opposition. Brice Leverdez, octuple champion de France contre Lucas Corvée, double champion de France. Partenaire en double hommes, de multiples face à face dont la ½ finale de 2016 à Rouen perdue par Brice.

Le Cristolien a montré une qualité de jeu précise et appuyée en contrôlant le rythme du premier set qu’il a brillamment remporté 21-8. Incapable de trouver une solution, Lucas s’est retrouvé à nouveau impuissant dans le second set, dépassé par la maitrise de Brice. Il a cependant recollé au score, sauvé par 2 fois un volant de match et même obtenu un volant de set pour se lancer le combat dans un dernier round. Mais Brice n’a pas laissé pas passer l’occasion d’afficher 9 à son compteur personnel. 24-22 dans le deuxième lui donne l’occasion d’asseoir son talent et son expérience.

Batomene déjoue la maledication et se libère

On connaissait Marie Batomenestressée dans ce style de compétition mais solide et combative, elle a pu contrôler un premier set remporté assez rapidement 21-11. Variant le rythme et les options dans le jeu, elle a cadenassé Yaëlle assez rapidement qui n’a su trouver des solutions qu’en début de second set avec un jeu plus rapide. Marie reprend cependant l’avantage et garde la distance jusqu’à la fin en convertissant son premier volant de match. Après une rencontre exigeante, elle parvient donc à être consacrée championne de France 2019 pour la première fois. Elle brise ainsi la malédication des finales des championnats de France 2013 et 2017.

Le bonheur de Léa Palermo et Delphine Delrue

Une finale de double dames de niveau international tant ces joueuses sont présentes sur les différents tournois du circuit mondial. Elles se connaissent parfaitement à l’entrainement et en compétition. 2 semaines auparavant, c’étaient Léa PalermoetDelphine Delruequi avaient remporté le duel en Malaisie. Avec une forte intensité dans l’attaque Anne et Émilie ont pris l’avantage à la pause dans le premier set avec 3 points d’écart et ont conservé une belle longueur d’avance pour conclure à 21-16.

Léa/Delphine sont revenues dans le match dès le début du second set avec une intensité de jeu plus importante. Anne/Émilie ont recollé à 8-8 avec la ferveur d’un public conquis qui ont scandé chacun de leurs smatchs. Mais les championnes de France 2016 ont repris l’avantage pour conclure un second set 21-15. Tout s’est donc joué dans un dernier set d’une pression folle. Ça ne passait plus pour Anne et Émilie, constamment en danger en défense. On pensait la rencontre pliée lorsque l’écart est progressivement monté à 18-5 pour Léa/Delphine… Il a fallu un mental d’acier d’Anne et Émilie pour réduire une partie de l’écart à 19-14 dans une incroyable fin de set. On pensait la remontada possible mais Léa/Delphine n’ont pas failli et ont converti leur deuxième volant de match 21-15 et ont réédité l’exploit de 2016 dans cette même salle en prenant leur revanche sur la finale perdue de 2017. Elles ont donc reconquis le titre de championnes de France de double dames.

Julien Maio et Bastian Kersaudy impériaux

Beaucoup d’engagement et des chassés-croisés dans le score durant le premier set que Thom et Ronan ont finalement conclu 21-18.

Bastian et Julien ont ensuite réussi à bloquer les offensives de leurs adversaires et ont très vite creusé l’écart à 12-6. Dans échanges très vifs et denses, ils ont ensuite maintenu la distance pour s’emparer du deuxième set sur un score inversé 18-21. Un troisième set très serré à nouveau. Julien/Bastian ont fait le break à 6/6. Thom et Ronan ne sont pas arrivés à trouver la solution pour repasse devant. À nouveau 21-18 pour les double champions de France qui ont obtenu à Rouen un nouveau sacre. Un quatrième titre pour Bastian et le triplé pour la paire Bastian/Julien. Revenu de blessure, Julien a confirmé face à son public qu’il est revenu à son niveau. Ronan Labarre est quant à lui malchanceux pour sa deuxième finale du jour.